Comprendre l’origine de la vie sur terre est un objectif que l’on ne pourra peut-être jamais atteindre. Depuis une cinquantaine d’années la connaissance des mécanismes intimes de la vie a fait un bond prodigieux. Les complexités du métabolisme cellulaire, de la commande génétique dépendent d’un langage biochimique complexe : elles nous font entrevoir toute la difficulté qu’il y aura de remonter au tout début de la vie.

Diapositive Il n’est pas possible que la vie soit née déjà avec une telle complexité. Mais comment savoir pourquoi elle est apparue, par quel mécanisme, car toutes les traces de vie primitive remontant à plus de 3,5 milliards d’années ont disparu.

Depuis quelques années les laboratoires par manipulation génétique ont réussi des synthèses virales ou bactériennes étonnantes. D’autres chercheurs essaient de construire une cellule entièrement artificielle : malgré leurs prouesses pour l’instant nous sommes encore incapables de recréer la vie au laboratoire. Si on y parvenait un jour ce serait un choc immense pour l’humanité. Cette cellule synthétique serait d’ailleurs une copie des êtres vivants actuellement. De toutes façons cette création artificielle ne nous apprendrait pas grand-chose sur l’origine de la vie.