L’homme en ce début du XXIème siècle qui regarde le chemin parcouru depuis 100 ans peut avoir l’impression que l’on est arrivé au sommet des connaissances scientifiques et technologiques : Les sciences de la vie dominées par la biologie moléculaire, la physique marquée par la théorie de la relativité générale et la théorie quantique à l’ère des grands collisionneurs de particules, l’astrophysique et l’astronomie entrées dans la conquête spatiale proches de découvrir l’origine de l’univers.

DiapositiveEn réalité l’homme s’est engagé dans une fuite en avant : dans chaque domaine il est bien obligé de reconnaître que l’inconnu apparait plus immense encore qu’il y a 100 ans.

Le mystère de la matière noire en est un exemple qui m’a fasciné et dont j’aimerais vous entretenir, peut-être en même temps vous faire rêver et ressentir toute la poésie de l’univers : en effet les scientifiques se sont rendus compte récemment que nous n’avions accès qu’à environ 5% de la matière de l’univers ; Les 95% restants au début du XXIème siècle nous restent inconnus . Ils ont été surnommés matière noire et énergie sombre.

Nous allons aborder ce problème en deux étapes :

I D’abord les raisons pour lesquelles on a acquis la certitude que l’essentiel de la matière et de l’énergie de l’univers nous échappait.

II Ensuite les tentatives des scientifiques ces quinze dernières années pour trouver une solution à l’aide des conceptions les plus récentes de la physique et de l’astrophysique.